Un trinquet pour les jeunes Sénégalais

Publié le par Itsas Begia

Le trinquet n’est pas encore construit, mais les jeunes sportifs de Saly sont déjà prêts à s’initier à la pelote basque.

Photo dr ( article journal Sud Ouest )

 

Marple Afrique Solidarité trace inlassablement sa route qui l’emmène régulièrement du côté du Sénégal où l’association de la présidente, Marie-Odile Morlet, dispose d’une antenne locale permanente, à Saly précisément. Pour rappel, elle s’occupe plus particulièrement du devenir des enfants défavorisés et de ceux présentant un handicap, situations rédhibitoires pour accéder à l’éducation, aux sports et aux loisirs dans ce pays.

Concrètement, en 2016, elle a réussi à sauver et agrandir une école inclusive menacée de fermeture et poursuit en permanence sa quête de matériels pour remplir des containers en direction de Dakar. En 2018 et 2019, l’idée est d’édifier un trinquet. Le projet peut surprendre, mais c’est oublier le lien historique et économique qui a lié le Pays basque et le Sénégal dans les années 1950–1960 et que décrit mieux que personne Mikel Epalza, l’aumônier des marins.

Une époque où les thoniers luziens et leurs équipages basques ont prouvé que la pêche au thon au large du Sénégal était économiquement viable, sur mer comme à terre, avec le traitement des campagnes de pêche. Et l’aumônier de conclure que « Dakar a été un maillon fort de l’économie maritime basque et que, réciproquement, les provinces d’Iparralde et d’Hegoalde ont été sans aucun doute un tremplin pour celle du Sénégal ».

Appel aux dons

Mikel Epalza, Agustin Arcondeguy et Pierre Clausel sont la cheville ouvrière d’un projet qui, au-delà du fait de faire découvrir la pelote basque et initier les enfants et les jeunes à sa pratique, se doublera d’un espace sportif, socioculturel et de loisirs. Ce trinquet, son club house et ses divers aménagements vont permettre aussi à l’association de disposer d’un vaste espace fonctionnel pour y mener parallèlement diverses activités. De même, certains projets destinés à des enfants en situation de handicap et des enfants des rues (talibés) exclus du système socio-éducatif et scolaire pourront y voir le jour.

Marple lance un appel aux dons en rappelant qu’elle est une association d’intérêt général et que les donateurs pourront bénéficier d’une déduction fiscale.

Renseignements au 06 42 52 22 50, 06 09 71 56 90, 06 30 64 11 01 ou 06 80 70 18 10.

Site Internet : www.marple-afrique-solidarite.org

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article