Milesker Jean !

Publié le par Itsas Begia

Article journal SO du 31/12

Jean Aguirre avait la voix nouée par l’émotion vendredi, dans les locaux de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Saint-Jean-de-Luz, Ciboure et Urrugne. Sur la presqu’île des Récollets, dans l’antenne historique de la SNSM (créée en 1865), le patron du canot de sauvetage « Pierre-Loti II » a passé le flambeau à Didier Osa. Soit le treizième changement de patron depuis la création de cette première antenne de la SNSM en France.

« C’est un grand pan de ma vie qui s’arrête », a résumé Jean Aguire, recevant un makila Bergara des mains de Jean Lataste, président de la SNSM luzienne, et la médaille d’honneur de la Ville de Saint-Jean-de-Luz de son maire Jean-François Irigoyen, présent, de même que Guy Poulou, maire de Ciboure. « Je veux vous dire les qualités de ce bonhomme », a entonné Jean Lataste. « Tu as commencé en bas comme équipier, puis plongeur, sous-patron et patron. » Le président de la SNSM a rappelé le comportement « remarquable à bord » de celui qui, « né les pieds dans l’eau », a su « partager son savoir avec tout le monde », et aussi, « mettre du liant entre les hommes ».

43 interventions en 2018

Ils sont aujourd’hui 28 bénévoles de la SNSM à assurer, au pied levé, les interventions de secours pour les professionnels de la pêche (60 % des sorties) et les plaisanciers. En 2018, les gars de la SNSM locale ont réalisé 43 interventions, une majorité pour des avaries moteur, propulsion, certaines pour du remorquage ou un bateau coulé, d’autres pour venir en aide à un plaisancier ayant fait un malaise, ou un surfeur en difficulté sur son paddle-board.

« Pourquoi la station se porte aussi bien ? Grâce à son équipage, mais cette efficacité ne serait rien sans les aides », a souligné Jean Lataste. De fait, le carburant du canot « Pierre-Loti II » utilisé pour les opérations de secours est fourni gracieusement par la coopérative La Basquaise. En outre, les Villes d’Urrugne, Ciboure et Saint-Jean-de-Luz ont signé une convention permettant de libérer gratuitement les employés municipaux bénévoles à la SNSM.

Le nouveau patron, Didier Osa, 48 ans, est un ancien patron pêcheur, et professeur au Lycée maritime de Ciboure. Un établissement qui contribue gracieusement à la formation des équipiers de la SNSM.

Ainsi, récemment six personnes ont été formées comme radio-opérateurs. Les sous-patrons du « Pierre-Loti II » sont Bixente Lecuona, 25 ans, et Joan Etchegoin, 30 ans. « Ils sont aptes à ramener le bateau et à le prendre en main. Pour nous, c’est l’avenir », lance Jean Lataste, 75 ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article