Fête de la Corniche

Publié le par IB

http://www.sudouest.fr/images/2010/09/27/195148_14343594_460x306.jpg

Le dimanche  26  septembre et comme l’année passée les organisateurs de la fête de la corniche ont donné rendez-vous à un maximum d’embarcations devant les Viviers Basque à midi. En parallèle Itsas Begia propose une animation « Jeu de Bois » sur la corniche.

Pour l’équipage de cette sortie c’est l’occasion  de retrouvailles puisque Brokoa n’a pas quitté son mouillage depuis la sortie « Galerna » à Bilbao ; c’est aussi l’occasion de constater que les températures et l’humidité de cette matinée d’automne incite à enfiler bottes et vestes.

Comme d’habitude un équipage réduit de trois personnes appareille du port et embarque le reste de l’équipage ainsi que tout le matériel au bout de la jetée Sud du port de Socoa.

Vers 10h30 nous quittons la baie, la légère brise est d’Est et après s’être élevé au moteur d’un mille vers le Nord nous établissons la toile au portant pour faire route directe vers les Viviers Basques, la vitesse dépasse rarement 1 nœud mais comme nous sommes en avance nous devrions être au rendez-vous sans brûler plus de gasoil.

A notre arrivée à la zone de rendez-vous deux plaisanciers sont déjà là qui tournent sous les falaises maintenant réchauffées par un soleil plus efficace ; un filet à bonite avec ses gros flotteurs intermédiaires constitués de bidons de récupération espacés d’une vingtaine de brasses est mouillé parallèlement à la côte au beau milieu de la zone et constitue une sorte de manège hippique, les deux plaisanciers motorisés se livrent à une molle poursuite dans ce que nous appelons le Grand Prix de la Corniche.

Notre souci d’économie de combustible mais surtout l’envie de montrer la chaloupe grée aux promeneurs  nous incite à rester sous voile, nous sommes aidés par un vent faible d’Est qui s’oppose à un courant d’Ouest et au prix de quelques libertés avec le manuel de manœuvre avec alternativement la misaine puis la grand voile masquées nous restons  par le travers des Viviers Basque, cela nous vaudra cette belle photo pour illustrer l’article de Sud-Ouest.

Vers 14h00, après un copieux pique-nique et profitant des vents de Nord nous rentrons sous voile.

Nos deux collègues qui assuraient l’animation à terre ont eu l’occasion d’illustrer la présentation de notre association par ce spectacle presque anachronique de la chaloupe toute proche des falaises immobile et pourtant sous voile ce qui nous a apporté deux nouvelles adhésions.

Publié dans 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article